Добро пожаловать
Вход / Регистрация

Nissan Leaf (2018) : 1er essai en vidéo

Загрузка...

Спасибо! Поделитесь с друзьями!

URL

Вам не понравилось видео. Спасибо за то что поделились своим мнением!

Sorry, only registred users can create playlists.
URL


Добавлено by Admin В Nissan
7 Просмотры

Описание

Bienvenue sur l’essai de la nouvelle Nissan Leaf. Il s’agit d’un produit important puisque la première génération du modèle était tout simplement la voiture électrique la plus vendue au monde : il s’en est écoulé plus de 300000. A l’échelle de l’industrie automobile, ce n’est pas énorme, mais pour une nouvelle technologie comme celle-là, ça montre que la voiture électrique progresse quand même. Sur la nouvelle Nissan Leaf, qu’est ce qui change ? Beaucoup de choses même si c’est l’ancienne plateforme et le même moteur que l’ancienne. Mais il y a une nouvelle batterie qui affiche désormais 40 kWh, ce qui commence à être vraiment beaucoup. Cela permet à la Leaf de revendiquer une autonomie en cycle WLTP de 270 km. Il faut bien comprendre qu’un cycle WLTP est plus exigeant que le NEDC sur lequel était mesuré l’ancienne Leaf. Donc les 270 km constituent un chiffre plus réaliste que ce qui était annoncé auparavant sur la première génération. Nos essais ont eu lieu à Tenerife, où il y a beaucoup de montées qui sollicitent énormément l’énergie comme sur une voiture essence. Donc nous n’avons pas pu faire 270 km aujourd’hui, par contre nous avons pu mesurer l’autonomie à peu près sur un parcours autoroutier et on a pu réellement se rendre compte que l’autonomie ne baissait pas de façon extravagante à 120 ou 130 km/h comme elle pouvait le faire sur les premiers modèles. Il faudra remesurer tout ceci sur nos bases à Montlhéry mais a priori les promesses données par Nissan sont tenues.

[...]

Est-ce que la Leaf n’a que des qualités ? Non, elle a aussi des défauts, dont le premier est la position de conduite trop haute, avec le volant trop bas. Plus on est grand et plus la position de conduite devient désagréable, à cause des batteries qui sont dans le plancher et qui empêchent d’avoir un réglage de siège suffisamment ample. Autre bémol : l’habitabilité par rapport à la taille. Cette voiture mesure 4,50 m de long, c’est-à-dire 20 à 25 cm de plus qu’une compacte classique européenne, et la garde au toit à l’arrière n’est pas suffisante pour une grande personne, de même que l’espace aux genoux. Et au niveau de la modularité, c’est vraiment très moyen : quand on rabat les sièges, ils sont tellement hauts qu’on ne peut pas embarquer un meuble de chez Ikea par exemple. De ce point de vue-là, la voiture électrique a encore des progrès à faire : rentrer des batteries, ça prend de la place, plus de place que l’essence. Le bilan ? Cette Nissan Leaf n’est pas encore tout à fait l’alternative à une voiture thermique classique, donc il faut vraiment bien réfléchir à l’usage qu’on veut en faire avant de l’acheter. Néanmoins, si les voitures électriques continuent de progresser au même rythme que le fait la Leaf entre la première et la deuxième génération, on peut vraiment espérer d’ici quelques années avoir une alternative réellement crédible à un modèle compact thermique.

Написать комментарий

Комментарии

Комментариев нет.
RSS